28 C
Abidjan
lundi, février 26, 2024
spot_img

Kouibly : actes de vandalisme à la CEI locale, mis en cause, le candidat Noël Armel Guila fait des clarifications

Les élections au conseil régional et municipales se sont déroulées dans la journée du samedi 02 septembre 2023.

Quatre jours après ce scrutin, la CEI locale à proclamer les résultats provisoires de trois départements de la région du Guemon dont Duekoue, Bangolo et Facobly sauf la commune de kouibly où il y’a eu des casses. Mis en cause le candidat indépendant Noël Armel Guila sans détour explique des détails que l’opinion publique ignorait.

Accusé d’être l’auteur des casses perpétrés à la CEI locale de kouibly dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, le candidat indépendant Armel Noël Guila n’a pas manqué de rejeter en bloc cette accusation infondée tendant à le discréditer au yeux de l’opinion publique.  En effet, joint au téléphone le 12 septembre dernier par la rédaction de Diaspotv le candidat indépendant Armel Noël Guila a dénoncé des faits graves qui entachent ce scrutin.

 » Ce que nous venons de vivre est une parodie d’élections car des fraudes massives ont été constatées à différents endroits de la commune de kouibly. Un gendarme a été pris avec une urne bourrée toujours à Kouibly. Les urnes, de Kouibly ont été convoyées nuitamment à Bangolo en l’absence des représentants des candidats.

Avant le scrutin plusieurs cartes d’électeurs ont été remis au candidat du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), le maire sortant, Zaé Alexis pour les distribuer à la place de la CEI qui est censé faire ce travail, et les personnes ayant reçu ces cartes ont votés plusieurs fois. Au centre culturel qui avait le plus grand nombre d’électeurs la CEI locale qui est dirigé par un agent de la mairie en complicité avec le candidat du RHDP, Zaé Alexis a mis des agents de la mairie comme présidents de bureaux de vote. À Takorably, le village qui regorge aussi beaucoup plus d’électeurs qui est le village de Docteur Tahou Thierry, 3e vice-président du conseil régional du Guemon, ami du président sortant, candidat du RHDP, Serey Doh selestin il y a des personnes qui ont été empêchées de voter par les gardes du corps de docteur Tahou Thierry. 

Tous ces éléments nous amènent à demander à la Cei d’annuler cette élection entachée d’irrégularités », a dénoncé monsieur Armel Noël Guila.

 » La situation est plus que grave. Au cours de cette parodie d’élections, nous avons noté des faits graves tels que la distribution de sommes sonnantes et trébuchantes dans les hameaux, les villages, les villes, la corruption des Présidents de bureaux de vote et scrutateurs de tous bords pour aboutir à la falsification des procès verbaux des bureaux de vote, la corruption d’agents locaux de la Cei avec la complicité d’une partie des forces de l’ordre et de l’administration locale, les casses d’urnes dans plusieurs bureaux de vote, bourrage d’urnes dans plusieurs zones », a dénoncé l’ex agent de l’ONUCI vivant en Europe.

Pour conclure, il a confié ceci:  » Nos parents ont trop souffert des différentes crises qu’il serait encore grave d’en rajouter. 

Nous demandons à la commission électorale indépendante d’organiser des élections claires et dépeintes de toutes suspicions.

Du côté des personnes citées, nous avons joint docteur Tahou Thierry, le sénateur Gueye Boniface qui tous deux rejettent en bloc cette déclaration de monsieur Guila et soutiennent qu’il serait à la base de ce problème.

Pour rappel la CEI dans un communiqué à décidé de la reprise des élections municipales à kouibly, tout en soumettant la décision finale au conseil d’État.

Julien Mabéa pour la Radio Télévision Presse Wê

Articles Liés

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTEZ CONNECTE

4,500FansJ'aime
4SuiveursSuivre
1,280AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

ARTICLES RECENTS